11 janvier 2014

Le plaisir de lire

Aujourd'hui, c'est une morne journée d'hiver qui incite à se caler au creux du canapé, dans le salon, un livre sur les genoux... Je termine «Le passager», un thriller haletant de près de 1000 pages de Jean-Christophe Grangé (Albin Michel, 2011 et Le livre de poche, 2013). Je vous en parlerai bientôt sur le site de «Bible urbaine».

Joven decadente, Ramon Casas (1899) via Wikimedia Commons

9 janvier 2014

Dix jours en cargo, d'Isabelle Miron

Dans le cadre du Club de lecture de la librairie Gallimard de Montréal et de notre participation au Festival du premier roman de Chambéry, j'ai lu et commenté le premier roman (ou récit?) d'Isabelle Miron, «Dix jours en cargo», paru chez Leméac.

Photo: Leméac
Isabelle Miron a déjà publié trois recueils de poésie, une expérience qui se perçoit dans ce premier roman sur la traversée de l’Atlantique en cargo d’une femme qui veut profiter de cette rupture de temps et d’espace pour commencer à écrire un roman.

«Un espace sans fond, invisible, hors des limites de mon hublot, un songe immense qui, peu à peu, m’absorbe.
Nous naviguons au seuil de la disparition.» p. 35-36

Ce court texte poétique, dont chaque chapitre correspond à une journée du voyage, est l’occasion pour la narratrice de réflexions sur l’écriture, son rapport au temps et sa liberté personnelle.

«Je veux retrouver en moi ce qui fait place au silence. C’est de là que doit venir l’écriture.» p. 76

C’est un récit sur la perte de repères nécessaire, et la désillusion qui l’accompagne, avant de commencer un nouveau projet. Si, à la fin du voyage, la jeune femme n’a toujours pas commencé son roman, elle s’y est cependant préparée.

«Plutôt qu’un dix jours d’entraînement en vue d’affronter une nouvelle réalité, le périple en mer nous fait désapprendre tout ce qui, en nous, relève du trop, du faux, du plein, pour nous jeter ensuite pieds nus dans la mêlée.» p. 105

Un texte très bien écrit et une lecture agréable, au rythme de l’eau.

(Compte-rendu de lecture paru le 8 janvier sur le blogue du Club de lecture de la librairie Gallimard de Montréal)