24 novembre 2014

Salon du livre de Montréal 2014

Le 1er février 2014, j'annonçais une pause pour mon blogue pour cause de rédaction de roman (lire ma chronique: Une bourse de CALQ pour mon projet de roman)... mais il y a toujours des exceptions à une règle, notamment à l'occasion du Salon du livre de Montréal!

J'y étais samedi 22 et dimanche 23 novembre. Encore une fois, l'expérience a été stimulante, enthousiasmante! Pouvoir parler de mon livre aux lecteurs qui s'arrêtent quelques instants au stand de La Grenouillère est très enrichissant. J'ai eu, comme lors de chaque salon, de vraies et belles rencontres, même si leur brièveté les fait s'apparenter à un speed-dating littéraire ;-).

Quand les visiteurs décident d'acheter mon recueil, je pense que c'est parce qu'un élément de ce je dis éveille un intérêt particulier, provoque une résonance qui donne envie de lire mon livre. Une lectrice, Françoise, m'a dit: «Vous êtes ma surprise du salon!» En lisant quelques lignes dans mon livre, avant de l'acheter, elle a fait un rapprochement entre mon écriture et celle de Colette, qu'elle aime beaucoup et c'est ce qui l'a décidée. Il se trouve que j'ai découvert Colette vers 12 ans et cette écrivaine fait partie de mes influences littéraires précoces.

J'ai également dédicacé mon livre à Vanessa, à Jade, à Antoine, à Ghislain, à Katia, à Gabrielle, à Muriel et à Richard. Ils sont étudiant au cégep ou travailleur ou parent à la maison ou retraité, homme ou femme, profession intellectuelle ou manuelle... j'apprécie cette diversité chez mes lecteurs!
 
La poète torontoise Beatriz Hausner et moi-même
Photo par Robert Brisebois, auteur et conférencier
Les séances de dédicaces sont aussi l'occasion de faire la connaissance d'autres écrivains de la Grenouillère, comme Beatriz Hausner (auteure de «Sew him up», un recueil de poésie traduit par Héloïse Duhaime et Patricia Godbout, paru sous le titre de «La couturière et l'homme-poupée» dans la collection Grandeurs de la poésie) et Alain Fisette (auteur de «Nymphos», un polar paru dans la collection Grenouille noire).

Au salon, j'étais également lectrice, bien sûr, et j'ai rencontré deux de mes auteurs favoris! Samedi, Suzanne Myre (j'ai lu tous ses recueils de nouvelles!) m'a dédicacé son dernier livre, «B.E.C.», un roman paru aux Éditions Marchand de feuilles. Dimanche, Dany Laferrière m'a dédicacé son livre «Un écrivain en pyjama», que j'ai lu l'an dernier et qui m'avait énormément plu.

Maintenant que le salon est terminé, je retourne à l'écriture de mon roman.